Ordre religieux
 1477/2242 résultats | 1474  1475  1476  1477  1478  1479  1480  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Nihusius, Bartholdus

Lieux d'activité : Helmstedt, Iéna, Amsterdam


Notice biographique
: (Holtorf/Basse Saxe 1589-Erfurt 1657). Logicien et théologien protestant allemand, converti au catholicisme. Issu d'une famille pauvre, études à Berden et Goslar, il fréquente l'université de Helmstedt où il se met au service de Cornelius Martini dont il devient le disciple. Maîtrise en 1612 avec de premières Disputationes logicae. Les violentes disputes théologiques qui agitaient l'université le forcent à aller à Iéna, puis à Weimar. Pris de doute quant à l'interprétation de l'Ecriture, il se rend à Cologne et se convertit au catholicisme (1622), et rédige son Ars nova portant sur des questions dogmatiques, ce qui alla susciter de violente réactions et des polémiques avec ses anciens collègues de Helmstedt, Georg Calixt et Konrad Horneius. Il devient brièvement abbé près de Brunswick, mais l'arrivée des troupes suédoises le pousse à se réfugier à Amsterdam où il reste plusieurs années et se consacré à ses épigrammes et fréquente Gerhard Johann Vossius (qu'il cherchera également à convertir). Il reprend également la polémique avec Calixt et Horneius sur des questions de logique et de théologie, avec un appendice sur la logique modale. Il retourne finalement en Allemagne, devient évêque auxiliaire à Mayence, puis en 1654 à Ingolstadt et à Erfurt où il meurt. Pierre Bayle, qui lui consacra une importance notice, parle de lui comme d'un "converti et convertisseur".


Autres sources

  • Georg Calixt, Digressio de arte nova, in Id., Epitome theologiae moralis (Helmstedt, 1634); Georg Calixt, Tractatus de arte nova, quam nuper commentus est Bartoldus Nihusius iuxta impressionem Helmstadiensem editio prima (Francfort, 1652).

Bibliographie
  • ADB XXIII, 699-700; Jöcher III, 951 Pierre Bayle, Dictionnaire historique et critique (Paris, 1820-24), XI, 164-174; H.W. Rotermund, Allgemeines Gelehrten-Lexicon. Fortsetzungen und Ergänzungen, V (Brême, 1816), repris dans B. Fabian (ed.), Deutsches biographisches Archiv, f. 901/193-4; J.F. Goetinck, Essai sur le rôle des Allemands dans le 'Dictionnaire historique et critique' (1697) de Pierre Bayle (Tübingen-Paris, 1982), 100; Gino Roncaglia, Palaestra rationis. Discussioni su natura della copula e modalità nella filosofia 'scolastica' tedesca del XVII secolo (Firenze, 1996), 55-60.

Oeuvres imprimées
  • De rerum publicarum formis (Helmstedt, 1612); Commentarius logicus novus de enunciationibus et syllogismis modalibus (Iéna, 1618; Helmstedt, 1621); Ars nova, dicto scripturae unico lucrandi e pontificiis plurimos in partes lutheranorum detecta nonnihil et suggesta theologis Helmstetensibus, Georgio Calixto praesertim et Conrado Hornejo (1632). Epigrammatum libri duo (Cologne, 1641); Epigrammata disticha poetarum latinorum (Cologne, 1642); Hypodigna, quo diluuntur nonnulla contra catholicos disputata in Cornelii Martini tractatu de analysi logica (Cologne 1648); Tractatus de Sophisticis elenchis (Helmstedt, 1676).

 

 

 1477/2242 résultats | 1474  1475  1476  1477  1478  1479  1480  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z