Ordre religieux
 1471/2242 résultats | 1468  1469  1470  1471  1472  1473  1474  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Nieremberg, Juan Eusebio

Ordre religieux : S.J.

Lieux d'activité : Madrid


Notice biographique
: (1595-1658). Jésuite espagnol, né à Madrid de parents allemands qui y servaient la Cour, proches amis de la famille de Juan Caramuel Lobkowitz, avec qui il resta en contact toute sa vie. Ils étudièrent tous deux à Alcalá, entre 1618 et 1623. Il fut ensuite appliqué aux missions dans la région de Tolède, L'oeuvre philosophique de Nieremberg est extrêmement éclectique, dans la mesure où il mêle la scolastique avec de l'alexandrisme, averroïsme, cabalisme, racines platoniciennes et stoïciennes. Il y a une part de néo-stoïcisme, avec l'idée d'une "sympathie de toutes les choses", via les logoi spermatikoi qui lient toute la matière. Il se rattache pour cela à Girolamo Fracastoro, qui avait aussi traité de la sympathie et de l'antipathie des choses (vieux principe d'Empédocle), ainsi que l'influence de la magie qui avait fasciné plusieurs auteurs de la Renaissance (Paracelsus, Fracastoro, Cardano, Van Helmont), professant une croyance dans les forces occultes de la matière, idée que toute nature est vivante, y compris les astres. On retrouvera la spéculation jusque dans les monades de Leibniz, dotées de "forces actives", et c'est certainement l'une des inspirations qui avaient conduit Juan Caramuel à nier les formes substantielles.


Bibliographie

  • J. Alvarez y Baena, Hijos de Madrid, t. III; & Sommervogel V, 1725-1766; & Hurter, III, 959-961; & A. Astrain, Historia de la Compañía de Jesús en la Asistencia de España, V (Madrid, 1916), 96-98; 104-108; & DThC XI (1931), 658-659; & Ignacio Iparraguire, "El. P. Juan Eusebio Nieremberg", Estudios Eclesiásticos 32 (1958) 427-448. & Hugues Didier, "Denys l'Aréopagite dans l'oeuvre de Juan Eusebio Nieremberg", Revue d'histoire de la spiritualité 51/201-202 (1975), 137-149; & Hugues Didier, Vida y pensamiento de Juan Eusebio Nieremberg (Madrid, 1976); & Giuseppe Mazzocchi, "Note sulla fortuna italiana e lombarda di Padre Juan Eusebio Nieremberg", Studia borromaica 13 (1999), 57-72.

Liens Internet

Oeuvres imprimées
  • Historia naturae, maxime peregrinae, Anvers, 1635.
  • Philosophia curiosa, Madrid, 1630.
  • Oculta philosophia, Madrid, 1634.
  • E. Zepede-Henriquez, Obras escogidas del R.P. Juan Eusebio Nieremberg (Nueva Biblioteca de Autores Españoles, n. 103, Madrid, 1957).

 

 

 1471/2242 résultats | 1468  1469  1470  1471  1472  1473  1474  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z