Ordre religieux
 1216/2242 résultats | 1213  1214  1215  1216  1217  1218  1219  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Macedo, Francisco a Sancto Augustino

Ordre religieux : O.E.S.A.

Lieux d'activité : Madrid, Lisbonne, Paris, Venise


Notice biographique
: (Coïmbre 1596 - Padoue 1681), également Franciscus a S. Augustino, théologien portugais très éclectique, qui eut une longue carrière académique dans toute l'Europe. En 1610, il entre chez les jésuites, y fait ses études. Comme professeur de rhétorique, il eut tant de succès qu'en 1628, le roi Philippe IV (alors souverain de l'Espagne et du Portugal réunis) l'appela au collège impérial de Madrid, en remplacement du jésuite français Denis Petau. En 1636, il est de retour au Portugal, et ses sentiments patriotiques le poussent à des imprudences dans la chaire de vérité: incarcéré dans un couvent, il s'enfuit, et à partir de 1638, il quitte la Compagnie de Jésus. En 1640, lors de la "révolution portugaise", il met sa plume au service de la cause nationale, et sera adjoint au délégué du nouveau roi du Portugal, Jean IV de Bragance. Il passe en France, puis en Italie. De retour au Portugal, il entre chez les franciscains cordeliers, y accomplit un nouveau noviciat et prend le nom de François de Saint-Augustin. Il continue après de nombreux services pour la couronne portugaise, en France et Angleterre. La correcte interprétation d'Augustin lui tenant à coeur, tout au long des années 1640, il participa aux querelles autour du jansénisme (le P. Ceyssens signale qu'il est difficile de voir en faveur de qui il prend position) et publie même un Cortina D. Augustini de praedestinatione et gratia, adytis in centum Oracula reclusis, D. Gregorii Magni et D. Bernardis responsis confirmata (Paris, 1648). A partir de 1654, il déploiera alors son activité en Italie, dans les cercles éclairés de Rome, Padoue et Venise. Pierre Bayle parle de lui comme d'un "chevalier errant toujours prêt à rompre une lance" ou comme d'un véritable "bretteur". Auteur de Collationes doctrinae S. Thomae et Scoti cum differentiis inter utrumque textibus utriusque fidelita productis sententiis subtiliter examinatis, commentariis interpretum Cajetani, imprimis et Lychetis diligenter excursis, et aliarum pene omniam Scolarum, praecipue Suario & Vasquio autoribus controversiis apte prolatis (Padoue, 1671-1673), un très utile cours de philosophie comparant les doctrines des scolastiques anciens et modernes.


Bibliographie

  • I. de Sousa Ribeiro, Fr. Francisco de Santo Agostinho de Macedo. Um filósofo escotista português e um paladino da Restauração (Lisbonne, 1951); E. Troilo, "Franciscus a S. Augustino Macedo", in Relazioni fra l'Italia e il Portogallo (Reale Accademia d'Italia), Rome, 1940, 239-260; L. Ceyssens, OFM, "François de Saint-Augustin de Macedo. Son attitude au début du Jansénisme", Archivum Franciscanum Historicum 49 (1956), 1-14.
  • Dominique de Caylus, O.F.M.Cap., Merveilleux épanouissement de l'école scotiste au XVIIe siècle, Paris : s.n., 1910, 57-60
  • Baù, Antonio, «P. Francesco Macedone e P. Antonio Maria Bianchi docenti all'Università di Padova in filosofia», dans: Regnum hominis et Regnum Dei. Acta Quarti Congressus Scotistici Internationalis, Patavii, 24-29 septembris 1976, Bérubé, Camille, O.F.M.Cap. (éd.), 2 vols, Romae : Societas Internationalis Scotistica, 1978, vol. II, 337-343

Manuscrits
  • Responsiones quaerimoniis P. Aloysii Torelli Ord. Erem. S. Augustini. anno 1681, Roma, Archivium Collegii S. Isidori de Urbe (OFM), Ms. 2/58, for. 4, n° 58 [latin card index].

 

 

 1216/2242 résultats | 1213  1214  1215  1216  1217  1218  1219  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z