Ordre religieux
 1192/2242 résultats | 1189  1190  1191  1192  1193  1194  1195  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Lorca, Pedro de

de

Ordre religieux : O.Cist.

Lieux d'activité : Alcalá


Notice biographique
: (Belmonte/Cuenca 1561-Alcalá 1612). Il fut le principal théologien cistercien au tournant du XVIe et du XVIIe. Originaire de la même petite ville que l'augustinien Luis de León ou le célèbre jésuite Gabriel Vázquez, il entra à l'âge de quatorze ans à l'université d'Alcalá, où il prit pension au collège des cisterciens. Attiré par l'ordre, il fait son noviciat au monastère de Vallebona, et commence des études de théologie à Salamanque, et les poursuit à Alcalá. Il commence à y enseigner la philosophie au collège des cisterciens, et il finit par obtenir la chaire de prime de l'université. Il était également recteur du collège cistercien d'Alcalá. Il eut également durant quelques années la charge de supérieur général de la congrégation d'Espagne (1605-1608). Très en faveur auprès du roi Philippe III, il mourut en se rendant à la cour pour y régler diverses affaires. Le fruit de son enseignement est un commentaire sur la Somme de Thomas. Il défendit notamment une thèse théologique délicate, celle de la simultanéité réelle entre la grâce et le péché, thèse à laquelle adhéra notamment son élève Juan Caramuel (cf. Leptotatos, f. 11a), qui mentionne qu'il eut plusieurs disciples sur cette thèse "gratia peccatumque coexistere in eodem instanti". Ses thèses sur l'action humaine sont également discutées avec minutie par le scotiste aragonais Juan Iribarne, qui fut son élève à Alcalá.


Bibliographie

  • Carolus de Visch, Bibliotheca scriptorum sacri ordinis cisterciensis (Cologne, 1656); Antonio, Bibliotheca scriptorum hispana nova (Madrid, 1788), II, 209; Hurter, Nomenclator, 3e ed., III, 393; DThC IX (1926), 934.

Oeuvres imprimées
  • Commentaria et disputationes in Sancti Thomae, 4 vol., Alcalá, 1609-1619.
  • Théophile Raynaud, Erotemata de malis ac bonis libris, deque justa aut injusta eorumdem confixione, cum indicibus necessariis (Lyon 1653, 252) : "... novam sententiam philosophicam Petri de Lorca, qui simul et semel (tametsi non nisi transeunter) formam et privationem eius, duasque oppositas formas inesse per momentum eidem subiecto existimavit. Inde periculosam semper sum arbitratus, quod, ut idem auctor fassus consequenter est, dici posse videatur, quod gratia sanctificans et mortale peccatum, coëxistant in eadem anima per momemtum, panisque et corpus Christi, sub iisdem accidentibus transeunter inveniantur."

 

 

 1192/2242 résultats | 1189  1190  1191  1192  1193  1194  1195  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z