Ordre religieux
 1090/2242 résultats | 1087  1088  1089  1090  1091  1092  1093  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

La Chaize, François d'Aix de

Ordre religieux : S.J.


Notice biographique
: (Aix en Forez 25.VIII.1624-Paris 1709), aussi d'Aix de La Chaize, ou La Chaise. Entré la Compagnie de Jésus au noviciat de Roanne en 1649. Il enseigna pendant quelques années les humanités et la philosophie au collège de la Trinité de Lyon, devint recteur du collège, et quelques années plus tard, Provincial. En 1675, il succéda au Père Ferrier comme confesseur de Louis XIV, une fonction qu'il allait conserver pendant 34 ans. Il est souvent accusé d'avoir fermé les yeux sur la relation du roi avec Madame de Montespan, et d'avoir conseillé la révocation de l'Edit de Nantes et de recommander des mesures très dures contre les protestants (une fausse lettre de lui au Père Petre, le confesseur de Jacques II d'Angleterre, circulait abondamment) En réalité, il semble qu'il ait utilisé toute son influence pour au contraire convaincre le roi de mettre un terme à sa relation avec la Montespan, et qu'il parvint finalement, avec l'aide de Madame de Maintenon, à briser la relation. Après la mort de la reine Marie-Thérèse (1683), il conseilla au roi de se marrier avec Madame de Maintenon, sous l'influence de laquelle le roi et toute la Cour de Versailles ont subi un grand changement. Il appraît fréquemment dans les mémoires des grands adversaires des jésuites, comme chez Saint-Simon (Mémoires, IV, 285-7), Voltaire (Siècle de Louis XIV, III, 305), qui soulignent pourtant sa grande humanité. Il était en correspondance avec Edward Coleman au sujet des moyens d'améliorer la condition des catholiques en Angleterre. En récompense de ses bons et loyaux services, Louis XIV lui offrit le terrain de Mont-Louis au sud-est de Paris, qui fut transformé en 1804 en cimetière, aujourd'hui célèbre sous le nom de "Père Lachaise".


Bibliographie

  • R. de Chantelauze, Le Père de la Chaize, confesseur de Louis XIV. Etudes d'histoire religieuse (Lyon, 1859); Sommervogel II (1891), 1035-1040; Aimé-Georges Martimort, Le gallicanisme de Bossuet (Paris, 1953), 344, 348, 351-352, 371, 373, 375, 379-380, 382, 385, 387, 389-390, 450, 452, 456, 493, 499, 508, 627, 636; Lamalle (S.J.), archiviste du Borgo San Spirito, faisait préparer une édition complète de la correspondance des confesseurs des Rois.

Oeuvres imprimées
  • (praes.), Peripateticae quadruplicis philosophiae placita, rationalis, naturalis, supernaturalis, et moralis, in aula Lugdunensis Sanctissimae Trinitatis, def. Pierre Valossière Lyon, Jean Molin 1661, 106 p.
  • (praes.), Humanae sapientiae propositiones propugnatae Lugundi in Collegio Soc. Jesu Lyon, 1662, 71 p.

 

 

 1090/2242 résultats | 1087  1088  1089  1090  1091  1092  1093  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z