Ordre religieux
 886/2242 résultats | 883  884  885  886  887  888  889  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Gratien de Monfort (Montfort)

Ordre religieux : O.F.M. Cap.

Lieux d'activité : Lyon


Notice biographique
: (d. Salins 1650). De son nom civil Bordey, lat. Gratianus Monfortius. Lecteur de philosophie et de théologie capucin. Il fit profession chez les capucins de la Province de Lyon le 21 janvier 1602. Il y remplit pendant un temps les fonctions de prédicateur et de lecteur, ainsi que d'autres charges, qui lui valurent d'être élu comme provincial de la Bourgogne, quand le comté fut érigé en province indépendante de celle de Lyon en 1618. Renommé plusieurs fois, il démissionna en 1632 en raison de ses problèmes de santé. Il mourrut à Salins le 21 novembre 1650. Il s'engagea dans une violente polémique avec un ex-confrère, le P. Léandre de Dôle (Constance Guénard), qui avait jeté le froc et s'était déclaré protestant en publiant une Déclaration des causes de la conversion de Constance Guenard (1618), à laquelle Gratien de Montfort répliqua par une réponse agressive et violente intitulée La Tarentule du Guenon sous le pseudonyme de Denys de Fortmont. L'histoire de la philosophie doit retenir un dictionnaire philosophique, rédigé à travers une axiomatisation de la philosophie aristotélicienne, dont il est possible qu'il ait influencé celui, plus populaire, du jésuite allemand Georg Reeb. Il fit le même travail pour la théologie, mais ce volume ne fut jamais imprimé alors qu'il avait déjà été revêtu de toutes les permissions pour être imprimé.


Bibliographie

  • Nécrologue de tous les Capucins du comté de Bourgogne, morts dedans et hors de la province, avec l'année et le lieu de leurs sépultures, selon les jours du calendrier (inc. XVIII), BM Besançon, Ms 782; DThC VI (1920), 1754; Lexicon Capuccinum (Rome, 1951), 696-697.

Manuscrits
  • Trésor de la grâce divine, Ms. Bibliothèque des Capucins de Besançon [perdu].

Oeuvres imprimées
  • La Tarentule du Guenon ci-devant nommé Léandre et à présent Constance Guenard, hérétique, apostat et dévoyé de l'Eglise romaine, contenant une entière réponse aux causes impertinentes de sa conversion (Saint-Mihiel, 1620).
  • Axiomata philosophica, quae passim ex Aristotele circumferri et in disputationum circulis ventilari solent; Multiplici distinctionum genere, variaque eruditionis suppelectile illustrata (...) Opus novum et antiquum, ex reconditis probatissimorum Auctorum monumentis erutum, et in optimum ordinem per litteras digestum (Antverpiae, 1626) [Antwerpen MPM, SBA; München BSB; Paris BNF].
  • Axiomata theologica, Ms. Bibliothèque des Capucins de Besançon [perdu].

 

 

 886/2242 résultats | 883  884  885  886  887  888  889  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z