Ordre religieux
 769/2242 résultats | 766  767  768  769  770  771  772  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Froidmont (Fromondus), Libert

Lieux d'activité : Louvain


Notice biographique
: (Haccourt/Liège 1587 - Louvain 1638). Latin : Libertus Fromondus. Humanités chez les jésuites de Liège, puis à Louvain étudier la philosophie au collège du Faucon à partir de 1604. Il se lia vite d'amitié avec un étudiant hollandais, Corneille d'Acquoi, le futur Jansénius. Sans doute par manque de moyen, Froidmont ne poursuivit pas la théologie et part à Anvers enseigner la philosophie dans l'abbae norbertine de Saint-Michel jusque 1609. Il revient alors à Louvain, y enseigne la rhétorique de 1609 à 1614, puis la philosophie jusqu'en 1628. Il s'intéresse aux sciences exactes, alors en plein essor, les mathématiques, l'astrologie et la physique, et publie Coenae saturnalitiae, variatiae Somnio sive Peregrinatione coelesti (Louvain, 1616); Dissertatio de cometa anni 1618 (Anvers, 1619); Meteorologicum libri VI (Anvers, 1627). A un moment inconnu, il entre dans la cléricature, obtint un canonicat à la cathédrale de Tournai, et tout en enseignant la philosophie au Faucon, commence la théologie, notamment sous Henri Rampen, Jean Wiggers, Le Merchier, Van den Broeck (Paludanus) ainsi que Schinckels et Ab Angelis - et finalement sous Jansénius, lorsque celui-ci devient professeur à Louvain. Il obtient le doctorat en théologie en 1628. Ses liens avec Jansénius se resserrent, il habite sa maison (la “nouvelle Sorbonne”), se perfectionne dans l'étude du grec, de l'hébreu et de la patrologie, surtout dans les controverses d'Augustin contre les donatistes et pélagiens. Vers 1630, il retourne à ses recherches scientifiques, publie Labyrinthus sive de compositione continui (Anvers, 1631), des Commentarii in libros Quaestionum naturalium Senecae (Anvers, 1632); Anti-Aristarchus sive orbis terrae immobilis adversus Philippum Lansbergium (Anvers, 1634), se lie avec les Prémontrés de l'abbaye du Parc, près de Louvain. Il succède à Jansénius à la Chaire d'Ecriture Sainte de Louvain. C'est à lui et à Henri Calenus que Jansénius, avant de mourrir en 1638, confie le manuscrit de l'Augustinus.


Autres sources

  • Froimond (Fromondus), Libert, Censura (Louvain, s.d. [1639]), in: Caramuel Lobkowitz, Juan, Philippus Prudens, Antverpiae, ex officina plantiniana Balthasaris Moreti, 1639

Bibliographie
  • Ceyssens, Lucien, "Froidmont, Libert", DHGE 19 (1981), 153-157
  • Bernès, A.-C. (éd.), Libert Froidmont et les résistances aux révolutions scientifiques. Actes du Colloque Château d'Oupeye, 26 et 27 septembre 1987, Haccourt, 1988

Manuscrits
  • Froidmond (Fromondus), Libert, Commentarius in omnes Epistolas beati Pauli (Université de Louvain, 1637-1640), Lille BM (olim Bibliothèque du chapitre de Saint-Pierre de Lille), Ms. 22, 400 f. [CCBF XXVI, 19]

Oeuvres imprimées
  • Froidmont (Fromondus), Libert, Labyrinthus, siue, De compositione continui liber vnus : philosophis, mathematicis, theologis vtilis ac iucundus, Antuerpiæ : Ex officina Plantiniana Balthasaris Moreti, 1631
  • Froidmond (Fromondus), Libert, Commentarius in Apocalypsin S. Ioannis Apostoli, Lovanii : Typis Hieronymi Nempaei, 1657
  • Froidmont (Fromondus), Libert, Anti-Aristarchvs sive Orbis-terræ immobilis. Liber vnicvs. In quo decretum S. Congregationis S.R.E. Cardinal. an M.DC.XVI. aduersus Pythagorico-Copernicanos editum defenditur, Antverpiæ, Ex officina Plantiniana Balthasaris Moreti, 1631

 

 

 769/2242 résultats | 766  767  768  769  770  771  772  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z