Ordre religieux
 672/2242 résultats | 669  670  671  672  673  674  675  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Estius (Van Est), Guillaume (Willem)

Lieux d'activité : Louvain, Douai


Notice biographique
: (Gorcum 1542-Douai 1613). Théologien plutôt rigoriste, brillant philologue et philosophe, surnommé Doctor fundatissimus par le pape Benoît XIV. Willem Hessels van Est était né à Gorcum (Hollande) en 1542. Il fut formé à Utrecht puis à Louvain, où il fut l'élève de Hessel et Baïus, et où il passa près de vingt ans à étudier la philosophie, la théologie et l'Ecriture sainte, et où il enseigna également lui-même la philosophie. Il obtint le titre de Docteur en théologie en 1580. En 1572, sa ville natale tomba aux mains des calvinistes, et son oncle, Nicolas Pieck, alors supérieur du couvent franciscain, fut mis à mort avec 18 autres religieux. C'est ce qui inspira à Estius son Historia Martyrum Garcomiensium (Douai, 1613). En 1682, il fut nommé professeur de théologie à Douai, où il enseigna jusqu'à sa mort en 1613. Il a également été longtemps recteur du séminaire du diocèse et chancelier de l'université de Douai pendant 18 ans. Peu après son départ de Louvain éclata la controverse entre le jésuite Léonard Lessius et les partisans de Baïus. L'université de Louvain condamna finalement les propositions jésuites comme semi-pélagiennes, et l'université de Douai confirma cette condamnation, qui fut sans doute rédigée par Estius lui-même. La plupart des œuvres d'Estius ont été publiées à titre posthume. Son œuvre la plus célèbre sont ses Commentarii in omnes Divi Pauli et Catholicas Epistolas (Douai, 1614-15, rééd. Mayence 1841-50, 7 volumes), dans laquelle il est l'un des pionniers d'une lecture littérale du Nouveau Testament dans le monde catholique, ce qui explique qu'il a également rencontré du succès en milieu protestant. Il composa également des Commentarii in IV libros Sententiarum Petri Lombardi (Douai, 1615), des Annotationes in praecipua et difficiliora S. Scripturae loca (Douai, 1617), et a traduit du martyr jésuite St. Edmond Campion du français en latin, et a laissé de nombreuses notes pour une nouvelle édition des œuvres de Saint Augustin.


Bibliographie

  • Schmutz, Jacob, «Estius, Guillaume (1542-1613)», in : Dictionary of Seventeenth Century French Philosophers, ed. Luc Foisneau, London – New York, Thoemmes – Continuum, 2008, vol. I, 445-447
  • Fleischmann, Alfons, Die Gnadenlehre des Wilhelm Estius und ihre Stellung zum Bajanismus. Eine dogmengeschichtliche Untersuchung zu den Gnadenstreitigkeiten des ausgehenden 16. Jahrhunderts, Kallmünz/Regensburg, 1940
  • Rosswog, Bernard Lawrence, The Introduction of the Words ‘True and Sincere’ into the Present-Day Explanation of God’s Salvific Will, or the Influence of Estius and Sylvius on the Explanation of God’s Salvific Will, Washington D.C., 1943

Oeuvres imprimées
  • Estius, Guillaume, In quatuor libros Sententiarum commentaria, Paris, Angot, P. de Launay, L. Josse & E. Couterot, 1696 [Paris CSèv 2014]
  • Estius, Guillaume, Annotationes in praecipua ac difficiliorum Sacrae Scripturae loca, Paris, Frédéric Léonard, 1663 [Paris CSèv 14081]
  • Estius, Guillaume, Absolutissima in omnes divi Pauli et septem catholicas apostolorum epistolas, Rouen, Nicolas Boucher, 1709 [Paris CSèv 14030]; Louvain, J. Michel, 1778 [Paris CSèv 15200/10]; rééd. 3 vol. Paris, Vivès, 1891
  • Estius, Guillaume, Historia martyrum Gorcomiensum, Namur, 1655 [Paris CSèv 59862/2]
  • Estius, Guillaume, Orationes theologicae, Duaci, Typis Viduae Laurentii Kellami, 1614 [Gent RU, googlebooks]

 

 

 672/2242 résultats | 669  670  671  672  673  674  675  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z