Ordre religieux
 647/2242 résultats | 644  645  646  647  648  649  650  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Elizalde, Miguel de

Ordre religieux : S.J.

Lieux d'activité : Valladolid, Salamanque, Rome, Naples


Notice biographique
: (Echalar/Navarra, 17.V.1617 (ou 1619)-San Sebastián 17.XI.1678). Entré dans la Province de Castille de la Compagnie de Jésus le 1.III (ou V).1636, et fit la profession de quatre voeux le 20.III.1653. Il commença par enseigner la rhétorique et la philosophie dans divers collèges, et puis partit enseigner pendant 10 ans la théologie à Valladolid, Salamanque et Rome. Elève et ami de Antonio Pérez, il vint à Rome en compagnie de Martín de Esparza, où il enseigna alors la théologie scolastique un an seulement en 1658-9. Il fut ensuite nommé recteur du Collège Saint François Xavier de Naples, puis préfêt des études dans le Collegio Massimo de Naples. Il retourna ensuite en Espagne, où il fut préfêt des études au collège de San Ambrosio de Valladolid. Il était également théologie de la Real Junta de la Concepcion. Il est mort dans le collège jésuite de San Sebastian. Son oeuvre de moraliste provoqua de nombreux débats. Il acceptait les formules de la théologie sévillane (“Deum teneri ad optimum”). Il a cherché à fonder la vérité sans alternative de la foi catholique de manière quasiment déductive. Le probable est transformé en nécessaire à cette fin: la religion la plus probable est la seule vraie avec “nécessité métaphysique”. On trouvera une mathématisation similaire chez Huet en 1681. Son traité des cas de conscience a également été assez influent.


Bibliographie

  • Sommervogel III, 381-383; DThC IV, 2340; Uriarte / Lecina II, 479-481; E. Del Portillo, "La segunda edición De recta doctrina morum es verdaderamente del P. Elizalde?", Gregorianum 4 (1923), 271-278; Ugo Baldini, Saggi sulla cultura della Compagnia di Gesù (secoli XVI-XVIII) (Padova, CLEUP, 2000), 237.
  • Schlagenhaufen, Florian, «Die Glaubensgewissheit und ihre Begründung in der Neuscholastik», Zeitschrift für katholische Theologie 56 (1932), 593-595

Manuscrits
  • Carta del P. Miguel de Elizalde de la Compañía de Jesús al H. Fernando de Doriga de la misma en Salamanca, sobre la muerte del Gobernador de Fuenterrabia, Egea, y sustición de Domingo de Eguías, mas noticias sobre el sitio de aquella plaza, Pampelune, 16 août 1638; Madrid BRAH 9/3692-82.
  • Carta al P. Oliva, Roma, ARSI, Ms. Tolet. 41.
  • Carta a José Fernandez de Retes, 1.IX.1672, Madrid BNE, Ms. 8814, f. 91-92.

Oeuvres imprimées
  • Forma verae religionis quaerendae et inveniendae, Napoli, 1662.
  • De recta doctrina morum quatuor libris distincta, Lyon, Pierre Chevallier, 1670 [Lyon BM].

 

 

 647/2242 résultats | 644  645  646  647  648  649  650  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z