Ordre religieux
 1417/2242 résultats | 1414  1415  1416  1417  1418  1419  1420  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Moore, Michael

Lieux d'activité : Paris (Collège des Grassins), Paris (Collège de Navarre), Dublin (Trinity College), Paris (Collège royal)


Notice biographique
: Connu également sous les noms de Michael Moor ou Michel Morus. A étudié chez les oratoriens de Nantes. Philosophe et théologien qui a exercé au collège des Grassins, puis fut le premier prévôt catholique du Trinity Collège de Dublin. Contraint de retourner en France en 1681, il se rendit ensuite à la censure à Rome puis revint en France où il exerça au collège de Navarre, fut élu en 1701 Recteur de l’Université de Paris et enseigna la philosophie ancienne au Collège Royal (futur collège de France). Son œuvre est marquée par une sévère critique du cartésianisme au profit d’une défense de la philosophie aristotélicienne. Dans sa dispute "De existentia Dei et humanae mentis immortalitate", il confronte de manière presque systématique les deux systèmes autour d’un certain nombre de points d’achoppements : la cogitatio, l’idea, l’anima, la substantia, puis défend le principe d’une immortalité de l’âme chez Aristote, contre l’interprétation proposée par Pomponazzi [merci à Frédéric Manzini, Paris, pour cette notice].


Bibliographie

  • Boyle, Patrick, «Dr. Michael Moore», Archivium Hibernicum, vol. 5, 1916, p. 7-16
  • Chambers, Liam, «Knowledge and Piety : Michael Moore’s Career at the University of Paris and Collège de France, 1701-20», Eighteenth-Century Ireland / Iris an dá chultúr, vol. 17, 2002, p. 9-25

Oeuvres imprimées
  • Moore, Michael, De existentia Dei et humanae mentis immortalitate secundum Cartesii et Aristotelis doctrinam disputatio, Paris, apud Carolum Robustel, 1692, 465 p.

 

 

 1417/2242 résultats | 1414  1415  1416  1417  1418  1419  1420  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z