Ordre religieux
 1476/2242 résultats | 1473  1474  1475  1476  1477  1478  1479  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Nifo, Ferdinando

Lieux d'activité : Louvain


Notice biographique
: Lat. «Niphus». Petit-neveu du célèbre Agostino Nifo, fils de Fabio Nifo (fils de Iacopo Nifo, frère d’Agostino Nifo). Fabio Nifo avait été professeur de mathématiques et de médecine à Padoue, puis est accusé de luthéranisme. Libéré par des jeunes Allemands, il se réfugie à Vienne, puis passe en Angleterre et aux Pays-Bas. C’est dans les Pays-Bas autrichiens que Fabio Nifo finalement abjure le calvinisme, se marie, et donne naissance à Ferdinando Nifo. Ce dernier n’est guère connu, sinon pour le fait qu’il fréquenta Juan Caramuel Lobkowitz à Louvain et fit imprimer la «Severa argumentandi methodus» de ce dernier.


Autres sources

  • Nifo, Ferdinando, Lettre à Leander Van der Bandt (Louvain, IV kal. Augusti 1644), in : Caramuel Lobkowitz, Juan, Severa argumentandi methodus, Correctorum incuriâ in Rationali Philosophiâ omissa, nunc in Academicorum gratiam a D. Ferdinando Nipho, Magni Augustini Niphi Philosophi / Medicaei Pronepote publicata, Duaci, Typis Ioannis Serrurier sub signo Salamandrae, 1644, 2 p. s.n.

 

 

 1476/2242 résultats | 1473  1474  1475  1476  1477  1478  1479  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z