Ordre religieux
 642/2242 résultats | 639  640  641  642  643  644  645  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Eisenmenger, Samuel

Lieux d'activité : Wittenberg


Notice biographique
: *Bretten 1534, †Bruchsal 1585. Célèbre astronome allemand, surnommé «Siderocrates». Etudes à Wittenberg auprès de Philippe Melanchthon, Reinhold et Caspar Peucer dans les années 1550. Lecteur des œuvres de Rheticus (dont il n’a pas suivi directement l’enseignement). Professeur de médecine et de mathématiques à l’Université de Tübingen (1557-1568), il s’intéresse à la cartographie ainsi qu’aux significations astrologiques des éclipses lunaires et solaires. Pour sa sympathie envers les idées du théologien Caspar Schwenckfeld von Ossig, on lui retire sa chaire universitaire en 1568. Il devient ensuite le médecin personnel de l’évêque de Spire (Speyer), du margrave de Bade, de l’archevêque de Cologne et puis de l’évêque de Strasbourg. Editeur des œuvres de Paracelse. Auteur de nombreux ouvrages astronomiques et astrologiques. Parmi ses interlocuteurs et correspondants, on trouve Heliseaus Rölsin et Michael Maestlin.


Bibliographie

  • Mehl, Edouard, «Héliocentrisme et eschatologie : l’astronomie et le ‘soleil de justice’», in Nouvel ciel, nouvelle terre. La révolution copernicienne dans l’Allemagne de la Réforme (1530-1630), éd. Miguel Angel Granada & Edouard Mehl, Paris, Les Belles Lettres, 2009, 355-380 (361-365)

Manuscrits
  • Eisenmenger, Samuel, De stella nova apparente in stellato coelo consideratio et observatio (ca. 1572-1573), Stuttgart, Hauptstaatsarchiv, Ms.

Oeuvres imprimées
  • Eisenmenger, Samuel, Oratio de mehtodo IATROMATHEMATIKÔN SUNTAXEÔN, Strasbourg, J. Rihel, 1563
  • Eisenmenger, Samuel, Oratio de usu partium caeli, Bâle, 1563

 

 

 642/2242 résultats | 639  640  641  642  643  644  645  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z