Ordre religieux
 130/2242 résultats | 127  128  129  130  131  132  133  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Azpilcueta, Martín de

de

Lieux d'activité : Toulouse, Salamanque, Coïmbre, Rome


Notice biographique
: (Berasoin, un village de Navarre 1493 - Rome 1586), surnommé El doctor Navarro, fort fier de ses origines, ce qui peut expliquer ses relations tendues avec la cour de Castille. Il décrivit ainsi sa vie intellectuelle : " Navarra me engendró, Castilla la Nueva me educó en Alcalá, Francia me hizó hombre, Castilla la Vieja me ensalzó en Salamanca, Portugal me honró, esclareció (y financió mi vejez) " (Carta apologética, XLVI). Il étudia effectivement à Alcalá sous Miranda de Carranza, un des nombreux disciples de Jean Mair, puis il passa en France pour y étudier à Toulouse et à Cahors et se forma particulièrement en droit canon. Il enseigna brièvement le droit dans ces deux villes. Il gagna une réputation de compétence en matière juridico-morale et d'austérité de vie. On voulut le retenir en France, et on lui offrit un poste au parlement de Paris. Il refusa et retourna en Navarre en 1523, et entra dans la communauté de Roncevaux, et se consacra vite à la bonne administration du monastère. En 1524, il partit pour Salamanque, où il resta 14 ans à enseigner le droit canon. Il fut nommé docteur en 1532. Il y donna une relección très célèbre en 1528 : devant l'empereur Charles V et une grande partie de la noblesse espagnole, il défendit l'origine démocratique du pouvoir politique et la fonction ministérielle de la monarchie. Ses cours portèrent également sur des problèmes moraux et économiques. Après Salamanque, Charles V l'envoya à Coïmbre sur la demande de Jean III du Portugal (avec le plus important salaire jamais payé pour une telle chaire…). Il agit alors en faveur de réformes universitaires (invitant à quitter le système " électif " par les élèves pour un système d'examen de compétences et de nomination). Il continua à y enseigner sur les questions politiques (Eglise et Etat) et économiques. Enfin, il composa son Manual de confesores qui devaient faire de lui l'un des pères fondateurs de la casuistique moderne. Bien qu'on ait tenté de le retenir au Portugal, il retourna en Espagne en 1555, où il resta principalement à Valladolid et Salamanque. Il fut chargé par Philippe II de s'occuper du procès de Carranza, pour lequel il se rendit finalement à Rome. Il y resta jusqu'en 1586, date de sa mort à l'âge de 94 ans.


Bibliographie

  • Lavenia, Vincenzo, «Martín de Azpilcueta (1492-1586). Un profilo», Archivio italiano per la storia della pietà 16 (2003), 15-148
  • Muñoz de Juana, R., Moral y economía en la obra de Martín de Azpilcueta, Pamplona, EUNSA, 1998
  • AA.VV., Estudios sobre el Doctor Navarro en el IV Centenario de la muerte de Martín de Azpilcueta, Pamplona : EUNSA, 1988
  • Tellechea Idígoras, José Ignacio, «El proceso del arzobispo Carranza. ¿ Sentenciado en Roma o en España ? Dictamen reservado del doctor Navarro a Felipe II», in : Intolerancia e Inquisición, ed. J.A. Escudero, vol. I, Madrid, Sociedad Estatal de Conmemoraciones Culturales, 2005, 567-604
  • Lavenia, Vincenzo, «Fraus et cautela. Théologie morale et fiscalité au début des Temps Modernes», in : Boarini, Serge (éd.), La casuistique classique : genèse, formes, devenir, Saint-Etienne, Publications de l’Université de Saint-Etienne, 2009, 43-57 (50-51)
  • Cuervo, Justo, «Carranza y el Doctor Navarro, I-III», La Ciencia tomista 6 (1912-1913), 369-395 ; 7 (1913), 29-53 ; 7 (1913), 398-427

Oeuvres imprimées
  • Azpilcueta, Martin de, Enchiridon sive Manuale confessariorum et poenitentium Rome, Vittorio Eliano, 1573 [Madrid BUC] Lyon, Guillaume Rouillé, 1574 [Huesca BP; Palma BP; Zaragoza BU] Anvers, Christophe Plantin, 1575 [Lyon BM; Madrid UPC] Lyon, Guillaume Rouillé, 1575 [Albacete BP; Alcala de Henares SJ; Burgo de Osma BCat; Burgos BP, BSem; Ciudadela BSem; Ciudad Real BP; Cordoba BP; Cuenca BP, BSem; Huesca BP; Lazcano OSB; Leon BSem; Logroño BP; Madrid BNE, BRAH, UPC; Mahon BP; Murcia OFM, BU; Palencia BP; Palma BP; Pamplona BGN, OFMCap; Paris, Bibl Schmutziana ; Santander BP; Tarragano BP; Toledo BP; Zamora BP; Zaragoza BP, BArz, BU] Venise, Giunti, 1579 [Huesca BP; Valencia BU] Anvers, Christophe Plantin, 1579 [Palencia BP] Cologne, Joannes Balbus, 1579 [Pamplona BGN] Lyon, Guillaume Rouillé, 1580 [Madrid BNE] Venise, Frères Guerra, 1580. Turin, Héritiers de Niccolo Bevilacqua, 1582. Lyon, Guillaume Rouillé, 1583 [Pamplona BGN] Anvers, Philippe Nutius, 1584 [Madrid BNE] Lyon, Guillaume Rouillé, 1584 [Madrid BNE] Venise, Francesco Ziletti & Giorgio Ferrari, 1584 [Madrid FUE] Lyon, Guillaume Rouillé, 1585 [Madrid BNE] Rome, Giacomo Torneri & Jacopo Berrichia, 1586 [Zaragoza BU] Lyon, Guillaume Rouillé, 1587 [Madrid BNE] Valladolid, Diego Fernandez de Cordoba, 1589 (1588) [Madrid BNE R24116] Lyon, Héritiers de Guillaume Rouillé, 1592 [Madrid BNE] Lyon, Jean-Baptiste Buisson, 1592 [Madrid BNE] Würzburg, Georg Fleischmann, 1593 [Lyon BM] Venise, Domenico Farri, 1597 [Albacete BP] Mayence, Balthasar Lippius (Arnold Mylius), 1601 [Madrid BNE] Paris, Nicolas Buon (François Huby), 1602 [Lyon BM] Paris, Michel Sonnius, 1602 [Palma BP] Paris, Joseph Cottereau, 1607 [Toledo BP] Anvers, Voeuve & Héritiers de Pierre Bellère (André Bacx), 1608 [Madrid BNE] Paris, François Huby, 1611 [Valencia BU] Venise, Joannes Guerili, 1616 [Lyon BM] Paris, François Huby, 1620 [Palma BP]
  • Azpilcueta, Martin de, Comentario resolutorio de cambios, ed. L. Pereña, Madrid, CSIC, 1965 (Corpus Hispanorum de Pace, 4)

 

 

 130/2242 résultats | 127  128  129  130  131  132  133  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z