Ordre religieux
 106/2242 résultats | 103  104  105  106  107  108  109  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Arniseus (Arnisaeus), Henning

Lieux d'activité : Helmstedt


Notice biographique
: (Schlanstedt b. Halberstadt 1570 - Copenhague 1636). Etudie dès 1589 à Helmstedt la philosophie (sous Cornelius Martini) et la médecine, puis passe à Francfort/Oder. En 1604, il enseigne au Collegium politicum de Helmstedt, puis après des voyages en France et en Angleterre, il devient professeur de morale à Francfort/Oder, puis de médecine à Helmstedt. En 1620, il part au Danemark comme médecin personnel du roi Christian IV. Son De constitutione et partibus Metaphysicae (Francfort, 1606) ainsi que d'un Epitome metaphysicae (1606) est une oeuvre quasi-programmatique de la nouvelle métaphysique luthérienne. Connait très bien la tradition italienne (Zabarella, Scaliger, Pico della Mirandola, Zimara, Antonio Bernardi Mirandulano) ainsi que les jésuites espagnols. Influence scotiste (Antonio Andrés) sensible dans l'Epitome. Approfondit aussi la distinction entre métaphysique générale et métaphysique spéciale, la première s'orientant immédiatement vers sa généralité ontologique. Il exclut Dieu et les immatériaux : typique de la "sécularisation de la métaphysique" qui eut lieu à l'université d'Helmstedt.


Bibliographie

  • Leinsle, Ulrich Gottfried, Das Ding und die Methode, Augsburg, 1985, 239-254
  • Scattola, Merio, «Arnisaeus, Zabarella e Piccolomini : la discussione sul metodo della filosofia pratica alle origini della disciplina politica moderna», in : La presenza dell'aristotelismo padovano nella filosofia della prima modernità, ed. Gregorio Paia, Padova, Antenore, 2002, 273-309

 

 

 106/2242 résultats | 103  104  105  106  107  108  109  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z