Ordre religieux
 85/2242 résultats | 82  83  84  85  86  87  88  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Antolínez, Agustín

Ordre religieux : O.E.S.A.

Lieux d'activité : Valladolid, Salamanque


Notice biographique
: (Valladolid 6.XII.1554-Villagarcia 19.VI.1626). Né dans la famille d'un regidor vallisolétan. Entra dans l'ordre augustin dans le couvent de sa ville natale, fit sa profession religieuse (1571) et pris le prénom d'Augustin, remplaçant son prénom original de Nuño. Il étudia les arts à Valladolid (1571-1576), puis continua ses études de théologie à Salamanque (1576-1578). Il dut les interrompre, lorsqu'il fut nommé lecteur ès arts au couvent de San Agustin de Haro. Il reprend ensuite ses études à Salamanque (1583) et est reçu bachelier en théologie en 1585. Il y eut notamment pour maîtres les théologiens dominicains Bartolomé de Medina et Domingo Bañez (tous deux en chaire de prime) et Juan de Guevara en chaire de vêpres, ainsi que Luis de Leon en chaire d'Ecriture Sainte. En même temps, il avait la charge de maître des étudiants au couvent de Salamanque. Licencié en théologie (1586), avec pour examinateurs notamment les augustins Luis de Leon et Pedro de Aragon. Peu après (toujours 1586), il fut reçu Docteur ou Maître en théologie, très probablement de la main de Luis de Leon. Il commença ensuite sa carrière d'enseignement : il fit opposition à la chaire de Durand (1591), mais la perdit au profit du dominicain Alfonso de Luna. Il passa alors à Valladolid, où il obtint la substitution de la chaîre de prime de l'université, et où il enseigna quatre ans (1591-1594). Il retourne ensuite à Salamanque et fait opposition à la chaire de thomisme, qu'il gagne très largement face au dominicain Pedro de Ledesma (1594-1596). Après des ennuis de santé, il refait opposition à la chaire de durandisme et la gagne contre le dominicain Pedro de Herrera (1596). Son enseignement fut marqué de nombreuses absences, pour lesquelles il fut condamné à des amendes. Le problème s'aggrave lorsqu'il est élu Provincial de Castille des Augustins (1598-1601, puis réélu 1602-1604, 1607), et il reçoit la permission d'enseigner via un substitut pendant quatre ans. Après cela, Antolinez fit encore opposition à la chaire d'Ecriture Sainte (1600) lorsque celle-ci fut laissée vacante par Juan Alfonso Curiel, mais sans succès. Il réessaya quatre ans plus tard, et la gagna à nouveau contre le dominicain Pedro de Herrera et y enseigna (1604-1609). Il se présenta alors à la chaire de prime vacante et l'obtint contre Pedro Cornejo : il y resta un maître incontesté pendant de longues années (1609-1622). Parmi ses nombreuses fonctions, Antolinez était également consulteur à la Congrégation de l'Index (dès 1587), participa à la censure le la Concordia de Luis de Molina et fut consulteur aux congrégations de auxiliis. A la fin de sa vie, il fut nommé évêque de Ciudad Rodrigo par le roi Philippe IV (1623), qui voulait également le nommer prédicateur royal. Moins d'un an plus tard, il accédat au siège de l'évêché de Santiago (VIII.1624), où il séjourna les dernières années de sa vie et mourut. Sa tombe peut être visitée dans la cathédrale de Santiago.


Bibliographie

  • DHEE I, 69-70 [E. Dominguez Carretero]; & Vela I, 146-164; & Reinhardt I, 24-25; & G. Santiago Vela, "Ilmo. D. Fray Agustin Antolinez, Arzobispo de Santiago", La Ciudad de Dios 105 (1916), 241-266; & A. Huarte, "El P. Maestro Fray Agustin Antolinez. Nuevos datos biograficos", Archivo Agustiniano 7 (1917), 37-41; & Aldama 1939, 30; & A.C. Vega, "IV Centenario del nacimiento del Venerable Agustin Antolinez, Arzobispo de Santiago", La Ciudad de Dios 166 (1954), 257-322; & I. Gonzalez Marcos, "Datos para una biografia de Agustin Antolinez", Revista Agustiniana 30 (1989), 101-141; & I. Gonzalez Marcos, Agustin Antolinez, OSA (Madrid, 1993); & Juan Belda Plans, La Escuela de Salamanca (Madrid, 2000), 822-824.
  • Belda Plans, Juan, La Escuela de Salamanca y la renovación de la teología en el siglo XVI, Madrid : BAC, 2000, 822-824

Manuscrits
  • Amores de Dios y el Alma (Cantico espiritual de San Juan de la Cruz), 83 f., Madrid BNE, Ms. 2037.

 

 

 85/2242 résultats | 82  83  84  85  86  87  88  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z