Ordre religieux
 1742/2242 résultats | 1739  1740  1741  1742  1743  1744  1745  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Ribadeneira, Gaspar de

de

Ordre religieux : S.J.

Lieux d'activité : Alcalá (Collège jésuite, Université)


Notice biographique
: (Tolède 1611 - Madrid 1675), aussi Rivadeneyra. Il étudia la théologie à Alcalá sous le vazquezien Juan Antonio Uson. A partir du milieu des années 40, il y enseigne lui-même la dogmatique, et rencontre des difficultés à s'imposer contre son collègue plus célèbre et plus agé Sebastián Izquierdo. En 1667, il accède à l'une des deux catédras de prima et semble rencontrer beaucoup d'audience, au point qu'on mentionne qu'il enseigna à tous les jésuites de la Province. Il abandonne l'enseignement en 1671, et mourra en préparant pour l'édition sa Métaphysique, qui restera à l'état de manuscrit, de même que sa logique, sa physique et une grande partie de sa théologie. On garde néanmoins de lui divers commentaires sur saint Thomas typiques du XVIIe siècle, parmi lesquels un Tractatus de praedestinatione sanctorum et reprobatione impiorum (Alcalá, 1652) & très mécontent de cette première édition, il reprendra toute la question en 1656/57 &, Tractatus de scientia Dei (Alcalá, 1653), Tractatus de voluntate Dei (Alcalá, 1655) et Tractatus de actibus humanis in genere (Alcalá, 1655). Comme Francisco Suárez, Ribanadeira défend une doctrine de la prédestination ante praevisa merita, mais refuse de considérer à l'instar de Suárez les bonnes actions comme prédéfinies sur base d'une scientia media. Il lui oppose sur ce point le concept d'un decretum concomitans, concepte scotiste qui lui vaudra diverses critiques au sein de son ordre (controverses avec son ami jésuite Antonio Bernaldo de Quiros), mais en revanche le soutien du scotisme local d'Alcalá (Juan Sendin Calderón). D'une manière générale, il suit autant Scot que Thomas, et essaie de les concilier dans sa théorie des possibles. Par ailleurs, on peut supposer que son De voluntate Dei a bien popularisé la formule de la necessitas moralis Dei ad optimum, développée par la théologie sévillane et popularisée par la suite par Leibniz [d'après Sven K. Knebel].


Bibliographie

  • Sommervogel VI, 1723-1723; DThC XIII (1937), 2656-2657.

Oeuvres imprimées
  • Ribadeneira, Gaspar de, Tractatus de praedestinatione Sanctorum et reprobatione impiorum in primam partem sancti Thomae quaest. 22. 23. et 24, Compluti, 1652 [Ciudad Real BPE; Madrid BUC, googlebooks, UPC; Palma BPE; Santiago BU; Zaragoza BU]
  • Ribadeneira, Gaspar de, Tractatus de scientia Dei in Primam Partem S. Thomae Quaestione 14, Compluti, in Typographia Maria Fernandez, 1653 [Ciudad Real BP; Burgos BP; Huesca BP; Logroño BP; Madrid BUC, UPC ; Santiago BU; Zamora BP; googlebooks]
  • Tractatus de voluntate Dei in primam partem S. Thom. quaest. 19 et 20 (Compluti, 1655) [Burgos BPE; Ciudad Real BPE; Logroño BPE; Madrid UCM, UPC; Murcia BPFC; Santiago BU].
  • Ribadeneira, Gaspar de, Tractatus de actibus humanis in genere in 1.2. D. Thomae a quaest. 6, Compluti, Tipografia Maria Fernandez, 1655 [Huesca BP; Logroño BP; Madrid UPC, PUC, googlebooks; Santiago BU; Zaragoza BU]
  • Declaración de algunas proposiciones de mi obras impressas con algunas cosas concernientes a ellas, s.l.n.d., 4 p., BRAH Madrid, Ms 9/3638(7).

Thèses
  • Extant eiusdem theses impressae in charta expansa, anno 1646 et in reliquis annis (Alva y Astorga, Militia universalis pro Immac. Concept., col. 494).

 

 

 1742/2242 résultats | 1739  1740  1741  1742  1743  1744  1745  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z