Ordre religieux
 1638/2242 résultats | 1635  1636  1637  1638  1639  1640  1641  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Piccart, Michael

Lieux d'activité : Altdorf


Notice biographique
: (Nuremberg 1574-Altdorf 1620), étudie à Altdorf sous Nikolaus Taurellus et Philipp Scherb, puis devient lui-même professeur d'abord de logique, puis de métaphysique à Altdorf. Il a probablement eu des contacts avec des milieux calvinistes, et a été suspecté de sympathies sociniennes. Auteur d'une Isagoge in lectionem Aristotelis (Nuremberg, 1605; Altdorf 1660, 1665) et d'un Organon Aristoteleum in quaestiones et responsiones redactum (Leipzig, 1613). Ses sources sont à la fois la tradition de l'aristotélisme italien (très philologique) et la connaissance de la nouvelle scolastique espagnole (on pourrait dire qu'il synthétise Jacopo Zabarella et Pedro da Fonseca), et fait figure d'humaniste "aristotélicien" à une époque déjà marquée par une autre forme de métaphysique. Suit largement la tradition espagnole en incluant la connaissance de Dieu dans la métaphysique.


Bibliographie

  • Max Wundt, Die deutsche Schulmetaphysik, p. 55; & H. Kunstmann, Die Nürnberger Universität Altdorf und Böhmen (Cologne, 1963), 150-151; & W. Risse, Logik der Neuzeit, I, 301-302; & Ulrich Gottfried Leinsle, Das Ding und die Methode, 196-205, 592-598. & David A. Lines, "Il metodo dell'etica nella Scuola Padovana e la sua ricezione nei Paesi d'Oltralpe : M. Piccart e B. Keckermann", in La presenza dell'Aristotelismo padovano nella filosofia della prima modernità, ed. Gregorio Piaia (Roma-Padova, 2002), 311-338.

 

 

 1638/2242 résultats | 1635  1636  1637  1638  1639  1640  1641  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z