Ordre religieux
 1625/2242 résultats | 1622  1623  1624  1625  1626  1627  1628  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z 

Petau, Denis

Ordre religieux : S.J.

Lieux d'activité : Paris


Notice biographique
: (Orléans 1583-Paris 1652), en latin Petavius. Important théologien jésuite français, qui enseigna à Bourges, Nancy, Reims, à la Flèche et au collège de Clermont à Paris (la théologie dogmatique pendant 22 ans). Dans le contexte des grandes controverses sur la grâce, il fut de ceux qui tentèrent de redonner toute sa lumière à la doctrine d'Augustin dans son état originel, en entreprenant une grande étude historique et philologique de ces oeuvres (au même titre que Jansénius d'Ypres, auquel il s'opposa). Il acquit ainsi une grande autorité avec son Dogmatum theologicorum (Paris, 1644-1650, réédition au XIXe, Rome 1857), une monumentale étude de théologie historique qui devint un grand ouvrage de référence dans la théologie catholique (française surtout) du XVIIème siècle. Sa méthodologie puise ses sources chez Melchor Cano et Juan Maldonado, et sur base d'un excellent savoir philologique, il essaya de montrer l'ancrage de la doctrine de l'Eglise dans l'Ecriture et la tradition, fondant ainsi en quelque sorte la "théologie positive" comme une alternative à la scolastique alors dominante. Ses Dogmata forment ainsi une vériable encyclopédie de la théologie patristique. Un trait essentiel de sa démarche est de montrer que les premiers Chrétiens n'avaient pas cru en un corps de doctrine stable qui aurait été corrompu après Nicée (ce qui correspondait alors à la position anglicane habituelle), mais qu'elle avait au contraire permis un nombre considérable de théologies "déviantes". A ce titre, il eut une grande influence dans l'évolution de la dogmatique, en particulier chez l'oratorien Louis Thomassin. Bien qu'avant tout érudit et hélléniste, Petau proposa également quelques solutions théologiques originales, comme lorsqu'il insiste sur la nécessité, pour expliquer l'état de grâce, de l'inhabitation trinitaire dans l'âme, reprise au XIXe par les théologiens C. Passaglia et C. Schrader.


Bibliographie

  • A. De Meyer, "L'influence de la controverse janséniste sur le premier tome des Dogmata theologica du P. Petau", in Mélanges d'histoire offerts à Charles Moeller (Louvain, 1914), t. II, 339-348; A. De Meyer, Les premières controverses jansénistes en France (Louvain, 1917), 152-161; L. Karrer, Die historisch-positive Methode des theologen Denis Petaus (München, 1970); M. Hofmann, Theologie, Dogma und Dogmenentwicklung im theologischen Werk Denis Petaus (Berlin, 1976); Id., "Denis Petau, ein theologischer Neuaufbruch?" in Dogmengeschichte und katholische Theologie, Hg. W. Löser et alii (Würzburg, 1988), 168-186.

 

 

 1625/2242 résultats | 1622  1623  1624  1625  1626  1627  1628  |          
a  b  c  d  e  f  g  h  i  j  k  l  m  n  o  p  q  r  s  t  u  v  w  x  y  z